Comment travaille-t-on en rééducation pelvienne?

   Le calendrier mictionnel

Il s’agit d’un tableau sur lequel on note les quantités bues ainsi que la qualité de ce qui est bu ( eau plate gazeuse café etc…). Les mictions sont également mesurées et référencées sur le tableau . Le motif de la miction est également indiqué. A savoir

I: vous vous êtes présenté pour une sensation de besoin normal;
II: précaution: vous vous êtes présenté car vous déviez sortir, dormir…
III: vous vous êtes présenté pour un besoin urgent. Les pertes doivent également êtres indiquées d’une croix. Si vous portez des protections, elles seront pesées à chaque change.

Cette étape est indispensable pour démarrer le traitement car elle nous donne des information importantes sur la vessie et son fonctionnement. Si vous désirez débuter une prise en charge, vous pouvez déjà remplir votre carte de miction pour le premier rendez-vous. Cela nous permettra de débuter plus rapidement les séances.

   Le biofeedback

A l’aide d’électrodes ou d’une sonde reliée au patient on visualise la contraction du plancher pelvien de ce dernier. Par ce biais vous prenez conscience de votre plancher pelvien et vous apprenez à le contracter. Le biofeedback est également utilisé pour apprendre à relâcher le plancher pelvien en cas d’hypertonie.

rééducation pelvienne en Belgique

  L’électrostimulation

L’électrostimulation peut être :

Excitomotrice: toujours à l’aide d’une sonde ou d’électrodes on stimule la contraction musculaire. Le but est à nouveau la prise de conscience et le renforcement.
Inhibitrice
: le but dans ce cas-ci est de diminuer l’excitabilité de la vessie ou de diminuer le tonus musculaire du plancher pelvien.
Antalgique
: en cas de douleurs certains courants spécifiques peuvent êtres utilisés et avoir une action directe sur la douleur.

   Renforcement musculaire

Par des exercices adaptés ( exercices hypopressifs,pilates, renforcement du transverse…)on renforce le plancher pelvien et la sangle abdominale afin d’avoir un support musculaire compétent.

   La reprogrammation neuromotrice

Il s’agit dans un premier temps d’une prise de conscience de la coordination entre les abdominaux et le plancher pelvien lors de l'effort. Dans un second temps on vise l’automatisation de cette coordination par le biais d’exercices bien définis. C’est une phase importante de la prise en charge car il ne suffit pas d’avoir des pièces détachées intactes ( systeme nerveux, systeme osseux et articulaire systeme musculaire), il s’agit avant tout que le tout se coordonne.